Turn-over : les 5 bonnes étapes pour le maîtriser


Pratiques RH / mardi, octobre 1st, 2019

Damien Fontes, Consultant CHR, accompagne et conseille les professionnels des métiers de bouche. Cet expert nous partage son analyse sur la manière de calculer et contrôler son turn-over.

Plusieurs raisons structurelles peuvent expliquent ce turn over : une pénurie de candidats et un salaire parfois en inadéquation avec la pénibilité du travail. Le turn-over ne laisse aucun répit aux professionnels du CHR. Alors pour limiter la casse avant une saison, et espérer avoir une brigade au complet, voici quelques conseils !

1. Des coachs en faveur du renouvellement :

Un manager est essentiel pour créer et conserver une bonne dynamique d’équipe. Celui-ci amène une bonne cohésion de groupe, une bonne communication et s’assure que ses troupes soient toujours motivées ! Le manager est ainsi le garant de la pérennité de l’équipe et de l’établissement.

Il prend d’ailleurs de plus en plus l’appellation de coach car il laisse ses équipes s’exprimer, créer et proposer de nouvelles choses. Elles prennent ainsi confiance en elles et deviennent de réelles sources d’inspiration. Grâce à son soutien, chaque membre de la brigade pourra ainsi évoluer au sein de l’équipe ou de l’établissement. Quel rôle fondamental que celui du coach …

2. Optimiser son recrutement :

Vous souhaitez accueillir un ou plusieurs nouveau(x) membre(s) dans votre brigade ? Une nouvelle embauche ne doit pas être prise à la légère puisqu’elle nécessite une bonne préparation. Une bonne organisation et une annonce motivante réalisée avec soin vous promettent un recrutement plus rapide et plus efficace qu’une campagne d’embauche improvisée.

Destination Rennes interview

C’est pour aider ces professionnels des métiers de bouche que Tanguy Vasseur, ancien hôtelier-restaurateur, a créé Cookorico. Grâce à sa bonne compréhension des difficultées engendrées par un recrutement, il est devenu en deux ans l’un des acteurs principaux sur le marché de l’emploi en hôtellerie-restauration. (Pour en savoir plus, retrouvez l’interview de Tanguy Vasseur, le fondateur de Cookorico réalisée pour le site Destination Rennes).

3. Former pour palier au turn-over : 

Lorsqu’une formation de fond est proposée à vos brigades, celles-ci se sentiront concernées et impliquées dans leurs missions. La formation est la racine de toute motivation et d’engagement. Elle permettra à chacun de partager son expérience, son savoir-faire mais également d’acquérir de nouvelles compétences. Accompagnez chacun de vos équipiers dans la mise en avant de leurs expériences sans jugement de valeur, avec tolérance et considération. En les soutenant, vous pourrez les encourager dans leur évolution et leur proposer de nouveaux objectifs à atteindre. Vos équipes se sentiront stimulées et les nouveaux challenges que vous leur proposez animeront leur quotidien.

4. Une bonne intégration pour une bonne fidélisation 

Ne négligez pas l’intégration de nouveaux membres dans vos équipes, et ce dès ses premiers jours de contrats. Il n’y a rien de plus démotivant que de ne pas se sentir à l’aise et à sa place dans sa nouvelle équipe. Entente, cohésion et communication sont les points-clés d’une équipe soudée. Intéressez-vous à lui, posez-lui des questions. L’intégration ne s’arrête pas à la signature du contrat ! Tout cela portera ses fruits et vos nouveaux membres auront envie de rester et de s’impliquer.

5. Un projet d’entreprise bien construit 

Dans cette 5ème étape, le manager vient jouer un autre rôle clé. Vous avez établi des objectifs pour votre nouvelle année ? Vous avez mis en place un projet professionnel clair et structuré ? C’est parfait ! Il ne reste plus qu’à l’appliquer et pour cela rien de tel qu’un bon manager pour guider vos équipes dans le bon sens. Définissez, pour chacun, des objectifs réalisables et pertinents selon les expériences et savoir-faire de chacun. Ensuite, suivez-les dans leurs missions et encouragez-les. Vos équipes n’attendent que ça ! Ce processus conditionnera votre futur taux de turn-over.

En appliquant cette belle recette – qui demande certes du travail – vous pourrez davantage maîtriser et optimiser votre turn-over. Faites l’essai, vous verrez !

Nous vous conseillons, dans un premier temps, de faire un état des lieux en calculant votre taux de turn-over initial. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, consulter l’article de Damien Fontes : il vous explique pas à pas tous les détails du calcul. https://dfconseilrestauration.fr/blog/

Calculer son turn-over
Calculer son turn-over

Réitérer ensuite votre opération l’année prochaine et dites nous si cette recette à porter ces fruits !

Bon courage à tous,

 

Une réponse à « Turn-over : les 5 bonnes étapes pour le maîtriser »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *