Serveur·se de restaurant

Service restaurant
Le serveur s’occupe du service du restaurant : de la mise en place de la salle jusqu’à l’encaissement du client. Son rôle ne se réduit pas à être un porteur d’assiettes mais assume le rôle de représentant de la cuisine et de conseiller auprès des clients.
Serveuse

Son rôle

Le premier rôle du serveur de restaurant est d’accueillir et placer les clients. Dans un second temps, le serveur propose la carte du restaurant ou les menus. Sa mission ne se contente pas de proposer les prestations de l’établissement, il guide et recommande les clients dans leurs choix suivant leurs besoins. Par la suite, il établit la commande et la transmet à l’équipe en cuisine. Tout au long du repas, le serveur veille à la satisfaction du client. Il anticipe ses besoins pour qu’il ne manque de rien (renouvellement des boissons et des condiments). Le servant gère les réclamations éventuelles pour qu’aucun dysfonctionnement ne survienne durant le repas. Au moment du départ du client, le serveur établit l’addition et réalise les opérations d’encaissement. Une fois la table libérée, sa mission consiste à débarrasser et redresser les tables en vue du service suivant. Sa priorité est la satisfaction du client.

En plus d’être le porte-parole de la cuisine, il est aussi la vitrine directe de l’établissement. Par ce statut, il veille à la bonne tenue de la salle ainsi qu’à sa tenue de travail de façon à véhiculer une bonne image.

Le serveur de restaurant ne s’occupe pas seulement de l’accueil et de la prise de commande. Il est chargé, généralement, de la mise en place de la salle. Cette tâche consiste à nettoyer les locaux et le matériel avant et/ou après le service, vérifier la propreté de la vaisselle et des couverts…

Le métier de serveur peut être très différent selon les établissements. Dans une petite structure, le serveur est polyvalent dans ses fonctions et est amené à réaliser toutes ses fonctions. Dans les restaurants de plus grande envergure, les tâches sont réparties sur plusieurs postes. Le serveur travaille alors en équipe avec un ou plusieurs commis de restaurant, un runner, un chef de rang et un maître d’hôtel. Plus l’établissement est grand, plus l’organisation du personnel est hiérarchisée.

Les qualités requises

Cette profession demande, tout d’abord, un sens du contact et un relationnel aisé. Face aux clients, il doit montrer un comportement et une présentation irréprochable. Au niveau technique, il applique les consignes de sécurité et d’hygiène en rigueur. En même temps, il doit avoir le sens du détail tout en travaillant rapidement pour minimiser le temps d’attente du client. Dans certaines structures, le serveur dispose d’un rang (zone de la salle gérée par un.e serveur.se ou chef.fe) qu’il doit manager de façon efficace et organisé. Le serveur est, dans ce cas, nommé chef ou commis de rang.

Cette profession demande aussi beaucoup d’endurance. Un serveur peut parcourir plus de 15 kilomètres en seulement deux services. Mieux vaut donc être dynamique et avoir une bonne condition physique pour tenir le rythme. La maîtrise des langues étrangères (anglais, espagnol ou allemand) est aussi très fortement demandée puisque la clientèle est fréquemment étrangère dans ce secteur. Malgré les outils informatiques et papiers dont peuvent disposer les serveurs, il est préférable d’avoir une bonne mémoire. Premièrement, c’est utile pour retenir l’ensemble des menus et prestations proposés par l’établissement et ensuite, dans le but de retenir les commandes de chaque client (cuissons des viandes, boissons…).

Formation

Plusieurs formations amènent à la profession. Premièrement, il existe le CAP en Hôtellerie-Restauration qui permet d’avoir un diplôme de base. Au niveau bac, le Bac Pro Commercialisation et services en restauration permet de développer ses compétences dans le domaine.

Rémunération ​

La rémunération de base d’un serveur est située entre 1300 et 1600 euros net hors avantages ni pourboires.