Brexit : un casse tête pour les hôteliers-restaurateurs !


Tendances / vendredi, octobre 11th, 2019

Le sujet est sur toutes les lèvres, le Brexit devrait arriver assez vite désormais. Les professionnels de l’hôtellerie-restauration seront forcément impactés. Une augmentation du prix des produits d’importation et du coût de la main d’œuvre étrangère sont à craindre. Un gouffre quand on sait qu’un quart des employés du secteur au Royaume-Uni, sont étrangers, soit près de 400 000 personnes.

Génération No future ?

Boris Johnson, Premier ministre promettait récemment d’interdire la libre circulation des Européens sur le sol britannique.

Pourtant, la main d’œuvre française reste très recherchée, notamment pour sa connaissance des produits et la qualité de sa formation. Mais aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de recruter pour les restaurateurs anglo-saxons. Le nombre d’étrangers tentant l’expérience sur le sol britannique se faisant de plus en plus rare.

L’incertitude politique certes, mais aussi la déflation annoncée de la livre Sterling sont d’autant plus de raisons de ces difficultés nouvelles.

Aujourd’hui, les salaires ne sont plus si intéressants comparez à l’euro quand  le coût de la vie outre-manche reste toujours très élevé.

Une éclaircie dans le brouillard ?

Bien entendu, tout n’est pas tout noir et de nombreux Européens tentent encore leurs chances dans les restaurants de nos voisins grands bretons. C’est le cas de Laurent, barman arrivé à Londres il y a quelques mois avec sa famille :  « Nous sommes arrivés à Londres alors que le Brexit avait déjà été voté. Et pour l’instant, nous n’avons eu aucun souci. S’il faut rentrer en France un jour, ce ne sera pas non plus une difficulté. »

En attendant, les spécialistes se préparent à subir un déficit de personnel début 2021, 60 000 employés par an manqueront à l’appel. On envisage même un manque à gagner de plusieurs milliards pour l’« hospitality sector ».

Quelles répercussions pour le Brexit en France ?

Mais est-ce plus inquiétant que la situation du recrutement en CHR en France ? Le manque de personnel dans l’Hexagone n’est pas une nouveauté. On estime à 100 000 le déficit de postes sur l’année 2019.

Néanmoins, les experts prédisent que le Brexit conduirait de nombreux français à rentrer travailler au pays de peur de perdre leurs acquis sociaux.

Pas une solution à long terme, mais une accalmie passagère à prévoir d’ici quelques mois pour le marché du CHR français.

Le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres n’est-ce pas ?

 

Si vous aussi vous avez des problèmes de recrutement : cookorico.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *